Archive > décembre 2008

Ce n’est qu’un début !

Soirée d’ouverture le mardi 6 janvier 2009 de 19h à minuit, entrée libre ! En mots, pulsations et projections : lectures aléatoires et impros autour de textes de François Chaffin (avec des comédien(ne)s du Théâtre du Menteur et de Jeunes Plumes & cie), expérimentations musicales (avec Appât 203 et Sylvaine Hélary), accrochages et projections déroutantes […]

Lire la suite

L’humanité sans la tête : photos d’automne

  Photos de représentation, novembre 2008,  Brunoy, par Ernesto Timor. Voir aussi : galerie photo de la création au printemps 2008.

Lire la suite

Ça se passe comme ça chez saint Eloi

  C’était ce samedi 6 décembre à la Bibliothèque Saint-Eloi, dans le quartier éponyme, non loin du Théâtre de l’Opprimé, dans le douzième arrondissement de Paris… Un café à écrire, version maison, toute particulière et sacrément vivante, du concept d’atelier d’écriture. En voici un album photo avec, dans l’ordre : 1. le temps d’écriture des […]

Lire la suite

Sans la tête ?!

L’humanité sans la tête, c’est le spectacle qui clôturera Passer l’hiver. Les impatients, les fans de Jeunes Plumes & cie, les amateurs de grandes belles salles à l’italienne, les Essonniens irréductibles… et d’autres encore préfèreront voir la pièce dès ce vendredi soir à Brunoy (91) au Théâtre de la Vallée d’Yerres. La photo est fraîche […]

Lire la suite

Un avant-goût ? #3

Bande-annonce mytère n°3 ! A multiplier et répandre autour de vous…

Lire la suite

Passerons-nous 2008 ?

Et voilà, une fois de plus, nos politiques en place cherchent à taper sur les plus faibles. Les intermittences à nouveau remises en question. Nous pouvions nous y attendre mais au cœur de l’hiver ! Et pendant les fêtes : Bonne Année ! Bonne année de crise, de précarité, de chômage, de moins d’argent pour […]

Lire la suite

La gueule du loup : premières photos

Le spectacle qui ouvrira « Passer l’hiver », La gueule du loup, a vécu sa première ce samedi au Théâtre de Bligny. Et ce lundi c’était la première jeune public. Ernesto Timor était avec son œil de verre au premier rang d’un parterre de jeunes spectateurs survoltés… Voici quelques images à vous mettre sous la dent 

Lire la suite

Mon petit arobase m’a dit…

Moi je donne dans la création, l‘éphémère, le vivant… Et là me chatouille l’envie de vous faire partager un peu de cette « langue qui fait spectacle », tout simplement… « Moi je donne dans la carte postale l’indémodable le basique l’article étalon de la mémoire. J’ai fait mon beurre dans cette partie gros bizness […]

Lire la suite